KaZeo
Fermer
  Créer son blog KaZeo Vendredi 18 avril 2014   St Parfait  
 Blog littéraire officiel de obc
   
 A propos de moi
 Mon pseudo : melanie pour olivier
 Me contacter
 En savoir plus sur moi
 
 Mes rubriques
 L'avis des libraires et des blogs
 Extraits : messe noire
 L'auteur
 Clés de compréhension
 Interview de obc
 Prix littéraires et dernier roman
 Articles de presse
 Extraits autres romans de obc
 Spectacles : coup de coeur d'olivier
 Bibliographie d'olivier barde-cabuçon
 Les critiques littéraires d'olivier
 Critiques littéraires de la blogmastrice
 Journalistes / blogs
 
 Parrainage
Titre de votre futur blog :
 
 
 Edito

Tuez qui vous voulez

Parution le 5 février 2014

La troisième enquête du commissaire aux morts étranges.

Résumé : Hiver 1759. Alors que s’élèvent les fusées multicolores d’un splendide feu d’artifice donné par le roi à son bon peuple de Paris, un inconnu est assassiné dans une ruelle. C’est le troisième jeune homme retrouvé égorgé et la langue arrachée. Mais cette fois, la victime est un Russe.

Le commissaire aux morts étranges se charge de l’affaire dans une atmosphère aussi singulière que les morts dont il a la charge : les miracles se multiplient au cimetière Saint-Médard et des femmes se font crucifier dans des appartements discrets pour revivre les souffrances du Christ ; les rues de Paris s’enfièvrent à l’approche de la fête des Fous qu’un mystérieux inconnu invite à ressusciter. Lors de cette fête, toute la hiérarchie sociale est bousculée, comme dans l’Antiquité, où les esclaves devenaient pendant trois jours l’égal de leur maître ; la Cour, quant à elle, bruisse de rumeurs autour du mystérieux chevalier d’Eon, secrétaire d’ambassade à Saint-Pétersbourg et, dit-on, émissaire du Secret du roi, une diplomatie parallèle mise en place par le très secret Louis XV…

Les tensions s’exacerbent dans les quartiers populaires. Sartine, le lieutenant général de police, craint des débordements car le peuple est seul maître de la rue. La pie de Volnay parle toujours pour ne rien dire et une jeune fille belle comme un cœur pousse des cris d’oiseaux. Quant au moine, oubliant son âge, il semble se laisser gagner par l’esprit de cette antique fête, où les fous deviennent sages et les sages fous.

La royauté est menacée, les interdits transgressés. L’ordre social est-il en train de s’inverser ? Le commissaire aux morts étranges garde la tête froide et mène l’enquête.

Messe noire, la seconde enquête du commissaire aux morts étranges,

Grand prix Historia 2013 du roman policier historique.

Résumé : Une nuit de décembre 1759, le corps sans vie d’une jeune fille est retrouvé sur la tombe glaciale d’un cimetière parisien. Pas de suspect, et pour seuls indices : une hostie noire, un crucifix et des empreintes de pas. Un panneau placardé sur la grille d’un autre cimetière donne le ton : “Interdit à Dieu d’entrer dans ce lieu.” La tension est à son comble dans la capitale. Sartine, le lieutenant général de police, craint une résurgence des messes noires sous le règne du très contesté Louis XV.
Volnay, le commissaire aux morts étranges et son non moins étrange compagnon, le moine hérétique, se trouvent rapidement confrontés à des forces obscures et manipulatrices. Toujours aussi mal vu du pouvoir en place, sous la férule d’un Sartine plus méfiant que jamais, le duo d’enquêteurs ne pourra compter que sur lui-même pour démasquer les ordonnateurs du rituel satanique.
Dans ce deuxième volet des aventures du chevalier de Volnay, Olivier Barde-Cabuçon reconstitue un Paris pittoresque et inquiétant, où les seaux d’aisance se déversent des fenêtres à toute heure du jour, où les coquins s’emparent des rues à la nuit tombée, et où l’on dit la messe à l’envers sur les tombes. À quelques lieues de là, Versailles étale les lignes claires de ses jardins, comme pour mieux dissimuler les troubles pulsions de ses prestigieux locataires. Entre ces deux pôles opposés, Olivier Barde-Cabuçon noue une intrigue diabolique au royaume du détraquement et de l’inversion des règles établies.

Sortie en Babel noir, version poche, en janvier 2014.

Et toujours, Casanova et la femme sans visage, Grand Prix Sang d'Encre 2012, la première enquête du commissaire aux morts étranges. A noter que ce roman paraît cette année dans sa traduction espagnole.

Résumé : 1759. Une femme sans visage est retrouvée dans Paris. Volnay, le "commissaire aux morts étranges", se charge de l’enquête. Surveillé de près par Sartine, qui voit d’un mauvais œil ce policier hors normes, Volnay, secondé par un moine hérétique mais savant et Casanova lui-même, remonte la piste d’un crime qui pourrait impliquer la Pompadour et jusqu’à Louis XV en personne.

Egalement la version poche de Casanova et la femme sans visage chez Babel noir :

Casanova et la femme sans visage (Babel noir)

 
 Dernières photos
 
 Mises à jour
- Rencontres 2013 avec l'auteur News Le 05/04/2012
- Quelques clés de compréhension Articles Le 16/03/2014
- Olivier Barde-Cabuçon Photos Le 31/10/2012
- Un polar Hautefort Liens Le 25/02/2014
- Interview de Olivier sur IDFM (Mars 2012) Vidéos Le 01/04/2012
 
 
 Horloge
 
 Rechercher
 
 
 Newsletter
 
 
 Tchat
 
 
 Statistiques
 1 connecté(s)
 53330 visiteurs
 Depuis le 16/12/2006
 
 Ecouter la radio
 Fun radio
 NRJ
 Rires et chansons
 Chérie FM
 RFM
 Nostalgie
 Radio France
 Z100
 Radio Oldiblog
 
Créer un blog gratuit avec KaZeo | Créer un site | RSS articles RSS articles